AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Kenneth ♥ “Je suppose que l’on vous pose souvent la question, mais est ce que César a réellement vécu ici ?”

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


Nombre de visites chez le véto : 266 Je ressemble à : Theo James Je crédite : angel dust (avatar) && Wild Hunger (signature)
J'ai présentement : 30 Dans la vie, je suis : Pompier

MessageSujet: Kenneth ♥ “Je suppose que l’on vous pose souvent la question, mais est ce que César a réellement vécu ici ?”   Sam 9 Mai - 16:43

Kenneth
Lewis
Jonhson

NOM & PRÉNOM Kenneth Jonhson SURNOM(S)? Ken DATE DE NAISSANCE 3 février 1987 LIEU DE NAISSANCE Fort Edernad MÉTIER Pompier ORIENTATION SEXUELLE Hétérosexuelle STATUT CIVIL Père célibataire CRÉDITS Cristalline

COMMENT AGISSEZ-VOUS DANS VOTRE QUOTIDIEN?
Je suis quelqu’un d’attentif, d'hyperactif et de méticuleux, j’aime l’ordre et les choses bien faite. Je n’en suis pas fiers fière, mais je suis un mec plutôt impulsif, quand on me cherche, on me trouve. Les balourds qui osaient s’en prendre à mon frère le savent bien, je n’avais pas peur de me battre contre plus fort que moi. Il m’est d’ailleurs arrivé quelque fois de tomber sur plus fort que moi. Je ne suis pas patient, mais j’aime me montrer présent pour les personnes qui m’entourent. Je sais écouter, à défaut de conseiller. Je suis passionné par mon métier et par le sport, que je pratique de façon intensive. La galanterie n’est pas mon fort, aussi ne vous attendez pas à un compliment ou à une porte tenue, je n’aime pas tellement qu’on attende ce genre de chose de moi.

Ce qu'il faut savoir sur moi

J’ai toujours voulu être pompier, ce n’est pas seulement un rêve de gosse, c’est une passion. Je pratique le sport de manière intensive, particulièrement la plongée et l’escalade. Gamin, je voulais percer le secret du monstre du lock Ness, mais tout ce que j’ai réussis, c’est d’envoyer mon père faire un bain forcé dans le lac. J’ai le vertige ! Je ne suis pas capable de grimper sur un tabouret pour changer une malheureuse ampoule, avouez que c’est paradoxal lorsqu’on sait mon métier. Je me méfie des femmes comme de la peste, depuis que j’ai été abusé par Moira, c’est bête, mais j’ai peur de me faire avoir une nouvelle fois. Je n’ai jamais pris l’avion. J’ai peur des araignées. Je crois aux fantômes et en la vie après la mort. Ma couleur préférée n’est autre que le vert. Je suis allergique au chocolat. Petit, j’ai attrapé un cactus à pleine mains sans savoir combien ça allait me faire un mal de chien. Je déteste la pluie et l’odeur de l’essence. J’adore les jeux de logique, je suis capable de résoudre un sudoku de niveau en expert en quelques minutes.


Ask me anything

Votre Prénom/Pseudo Silver Banshee. ou Jadoune Comment avez-vous connu le forum? Je suis 'lune des fondatrices Scénario ou perso inventé? Personnage inventés Un petit mot? La Jade, derrière un visage de mec, ça vous étonne, hein ?

Code:
<b>théo james</b> [color=#cc6666]-♦-[/color] kenneth jonhson



Il peut arriver qu'on se sente bien seul. C'est la raison pour laquelle les chiens sont de très bons compagnons de vie, qu'en pensez-vous?
Avant d’avoir un chien, je vous aurait sans doute répondu non. Pour moi, un chien est un chien et un homme est un homme, chacun sa place. Je pensais dur comme fer qu’un animal ne pouvait pas ne pouvait pas tenir autant de place, et pourtant je me trompais. Depuis que Spike est entré dans ma vie, je me rend compte combien j'avais tord. Cette boule de poils (et de bêtises) est aussi important pour moi que ma fille et le reste de ma famille. Il est toujours là, fidèle au poste dans les bons comme dans les mauvais moments, et même si parfois je cris après lui parce qu'il est un véritable chien de cirque, je l'adore et jamais je ne me séparerais de lui.

Les chiens, ça fait à leur tête. Mais ici, tout le monde en possède un... et vous?
Oui ! Un labrador chocolat prénommé Spike. Ce chien est un concentré de bêtises à l'état pure. Toute la journée (et aussi la nuit), il accumule les conneries. Parfois, c'est amusant, comme le jour ou il s'est retrouver, je ne sais comment, coincé derrière la télévision, plus capable de sortir, ou encore quand il à plonger par mégarde dans un baquet d'eau qu'il n'avait pas vu et qu'il est ressortie couvert de vase. Mais des fois, c'est plus problématique. Par exemple, Wendy ne peut pas le sortir toute seule, tant il a de la poigne, la pauvre se casserait la figure en deux temps trois mouvements, même mois, j'ai l'air d'un drapeau flottant au vent lorsque je le sort, et pourtant, j'ai de l'entrainement.

_________________
men made madness and the romance of sadness.

I'm not okay, not at all, the truth is, I'm missing something. The thing I loved the most, the face I wish were in the front row right now. (...) This is what I believe, right now, in this auditorium, there is someone who is with you, someone who is willing to pick you up, dust you off, kiss you, forgive you, put up with you, wait for you, carry you, love you. So while everything may not be okay, one thing I know is true, you do not have to be alone.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Nombre de visites chez le véto : 266 Je ressemble à : Theo James Je crédite : angel dust (avatar) && Wild Hunger (signature)
J'ai présentement : 30 Dans la vie, je suis : Pompier

MessageSujet: Re: Kenneth ♥ “Je suppose que l’on vous pose souvent la question, mais est ce que César a réellement vécu ici ?”   Sam 9 Mai - 16:44

Wanna talk about me


« Waouf ! » Je me réveillais en sursaut, manquant de tomber du canapé sur lequel je m’étais assoupi. Spike, mon labrador chocolat me regardait d’un air facétieux et je me demandais quelle nouvelle bêtise il avait bien pu trouver cette fois-ci. Je me redressais en étouffant un bâillement, puis je passais mes pantoufles. « Génial ! », grognais-je, en constant qu’il y avait un énorme trou, laissant mon gros orteil sortir du chausson. « Ça t’amuse, hein ? » dis-je, à l’animal qui me regardait toujours, battant l’air de sa queue, comme s’il se fichait de moi, ce qui était surement le cas. Un éclat de rire me fit lever la tête. Ma fille se tenait à l’autre bout de la pièce, les yeux rieurs. « Il a encore bouffé tes chaussures ? », me demanda-t-elle, moqueuse. « Wendy ! Combien de fois t’ai-je répéter qu’il ne fallait pas dire de gros mots ? » Répondis-je, en fronçant les sourcils. « Comme si tu le disais jamais toi ! », me répliqua-t-elle, pleine de bon sens. Elle avait parfaitement raison bien sûr et j’ai eu du mal à tenir un sourire en coin. Quand j’étais gosse, j’ai dû dire cette phrase à mes parents des centaines de fois au moins. Wendy me tira soudain par le bras. « Debout p’pa ! Tu m’avais promis qu’on irait au centre commercial pour mon cadeau d’anniversaire, t’as oublié ? » Je me tapais le front du plat de la main. Son anniversaire, quel idiot ! Effectivement, j’avais complètement oublié, rien d’étonnant à cela, j’ai travaillé deux jours sans faire la moindre pause et je suis épuisé. Le métier de pompier n’est pas un métier de tout repos, je me suis allongé dans le but de faire une petite sieste avant notre sortie père-fille et de toute évidence, j’ai dormis plus de deux heures. « Tu me laisse me passé un coup de peigne et on y va ? » Dis-je à ma fille qui sautillait sur place, ravie.

Je grimpais l’escalier menant à la salle de bain, en me rappelant mon plus bel anniversaire. C’était celui de mes neuf ans, et j’avais reçu un costume complet de l’Archet vert et des figurines de mon film Disney favoris, Peter Pan. Bien sûr, Callum, mon frère était vert de jalousie, alors pour faire taire la crise de larmes qui arrivait à la vitesse grand V, j’avais accepté de jouer avec lui et comme chaque fois, j’avais gagné. Il s’était mis à pleurnicher comme une fillette, comme il le faisait toujours. Callum déteste perdre, et chaque fois c’est le cas, il pique sa crise. Il est du genre sensible comme garçon. A l’école, je prenais toujours sa défense car les autres gamins s’acharnaient sur lui. Heureusement, il s’est endurci en grandissant, mais il reste toujours un mec trop gentil et j’ai peur que certaines demoiselles en profitent. « P’pa ? Tu rêves ou quoi ? Le centre va fermer, il faut qu’on y aille ! » Wendy était debout dans l’encadrement de la porte, les points sur les hanches. Je me mis à rire. « Ne t’en fais pas, si ton sac Hanna Montana n’est plus au magasin, nous irons ailleurs, mais je te le promets, on le trouvera ! » lui répondis-je, en souriant de toutes mes dents. « Ce n’est pas Hanna Montana, c’est Violetta ! » dit-elle, en gloussant, avant de me tirer une nouvelle fois par la manche. Je me rappelais alors de ce jour ou tout avait changer. Je n’aurais jamais songer à devenir père un jour et certainement pas à dix-sept ans, et pourtant …

Je sortais avec Louise depuis plus d’un an. C’était une sérieuse, pas une simple amourette d’adolescence, je l’aimais vraiment beaucoup. Etant fille de pasteur, elle voulait attendre d’être mariée avant d’avoir une relation plus poussée, mais cela ne me dérangeait pas, je ne suis pas un sale obséder, je suis parfaitement capable d’attendre. Mais il y avait Moira. Je n‘ai jamais rien fait à cette fille, je ne lui ai jamais adressé la parole, mais allez savoir pourquoi, elle me suivait partout, à la limite du harcèlement. Je n‘étais pas intéressé, je n’aime pas les folles, mais elle, elle avait un sacré béguin et j’avais un mal fou à m’en débarrasser. J’avais été invité à une soirée. Soirée ou Louise ne serait pas présente, car elle rendait visite à sa famille. Moira par contre, elle était là et bien là. Elle m’a collé pendant deux bonnes heures, jusqu’à ce que, excédé par son comportement, je finisse par accepter le verre qu’elle me tendait. Grossière erreur. Je ne me souviens pas du tout de ce qui s’est passé, mais je le devine aisément, ce n’est pas bien compliquer. Au petit matin, je me suis réveiller dans le plus simple appareil et elle était là, ravie au possible. Je n’en ai pas la preuve, mais je suppose qu’elle avait mis du GHB dans mon verre. Je ne suis pas un menteur, aussi, j’ai préféré me montrer honnête envers Louise et lui dire la vérité. Seulement, elle n’a pas cru mes explications, selon elle, je n‘étais qu’un imbécile de mec, même pas capable d’attendre pour tirer son coup. Elle avait tort, mais elle ne m’a pas laissé la possibilité de me défendre. Moira avait gagné j’avais perdu Louise, que je n’ai d’ailleurs jamais revue. Quelques temps plus tard, moira m’annonçait qu’elle était enceinte. Sur le moment, le choc aidant, je lui ai demandé si elle était sûr que j’étais bien le père et surtout, si elle comptait le garder. Mais s’était trop tard, cette gourde ne connaissait pas ses dates. La belle affaire. Je n‘ai pas eu d’autre choix que de prendre mes responsabilités, même si elle avait agi sans mon consentement. Deux jours après la naissance, elle abandonnait le bébé devant ma porte et disparaissait sans laisser de trace. J’ai donc élevé ma fille seul, avec l’aide de mes parents, mais, même si je ne voulais pas être père, je ne regrette rien et si les choses étaient à recommencer, je les referais sans la moindre hésitation.


_________________
men made madness and the romance of sadness.

I'm not okay, not at all, the truth is, I'm missing something. The thing I loved the most, the face I wish were in the front row right now. (...) This is what I believe, right now, in this auditorium, there is someone who is with you, someone who is willing to pick you up, dust you off, kiss you, forgive you, put up with you, wait for you, carry you, love you. So while everything may not be okay, one thing I know is true, you do not have to be alone.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Kenneth ♥ “Je suppose que l’on vous pose souvent la question, mais est ce que César a réellement vécu ici ?”

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Ivy S. Cobb • That's the time where I'm suppose to put a quote so cool •
» Nouvel ambasadeur
» L'homme au long nez ou Uldry D. Kenneth.
» [ Cours I ]
» Je vous ai entendu...[Livre 1 - Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Must ♥ Dogs :: La nuit, tous les chats sont gris :: Carnet de vaccination :: Fiches validées-