AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Annwen / C'est l'histoire de ma vie.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar


Nombre de visites chez le véto : 28 Je ressemble à : à la sublimme jennifer lawrence Je crédite : tearsflight pour l'avatar et cosmic dust pour la signature
J'ai présentement : 28 Dans la vie, je suis : infirmière et maman d'une petite fille de deux ans

MessageSujet: Annwen / C'est l'histoire de ma vie.   Sam 9 Mai - 18:06

Annwen
Iseult
Abernathy

NOM & PRÉNOM Annwen Abernathy SURNOM(S)? Anne ÂGE ET DATE DE NAISSANCE 24 ans, née le 11 juin 1990 LIEU DE NAISSANCE Brest, France MÉTIER Infirmière, maman d'une petite fille de deux ans, Isis ORIENTATION SEXUELLE Hétérosexuelle STATUT CIVIL Divorcée, mais toujours éprise de son ex CRÉDITS Tearsflight

COMMENT AGISSEZ-VOUS DANS VOTRE QUOTIDIEN?
Je suis une femme volontaire et audacieuse, c’est ce qui m'as à sauver dans le passé, lorsque j'étais enlevée, je ne voulais pas me laisser faire sans me défendre, alors j'ai profiter d'un moment d’inattention de mon ravisseur pour me faire la belle. Je suis également entêtée et je n'ai pas ma langue dans ma poche, je préfère dire tout haut, ce que tout le monde pense tout bas, on gagne toujours à être honnête, même si parfois, mes paroles peuvent faire plus de mal que de bien. Je suis sarcastique et je ne connais pas le sens du mot tact, j'ai un humour bien à moi et je n'ai pas peur de raconter des blagues un peu tendancieuse. je n'ai pas peur du ridicule, s’il doit y avoir une personne pour prendre le micro lors d’une soirée scène ouverte, je suis la première à le faire. Je suis aussi bienveillante, je n’hésite pas donner de moi même pour le bien d’autrui, principalement en ce qui concerne les animaux. Je suis un peut cinglée, j'ai tout de même accepter le premier rendez-vous de mon ex alors qu'il était complètement bourrée et qu'il ne savait pas ce qu'il faisait !

Ce qu'il faut savoir sur moi

J'aime parier. Je parie sur tout et n'importe quoi, un match de foot-ball, les jeux de loteries, j'ai même parié sur le prénom du baby royal, bon, je me suis trompé, j'avais misé sur Victoria, mais ce n'est qu'un détail. ♦ J'aime le sport, ça ne se voit pas lorsque l'on me regarde, mais je suis très masculine comme fille. ♦ Je souffre de trouble obsessionnel compulsif, vous savez les TOCs, comme on les appelle. Je me lave les mains cinquante fois par jour à cause des microbes et je suis toujours en train de vérifier si j'ai bien fermer la porte à clés. Il m'arrive même de faire demi tour en cours de route alors que je suis presque arriver, afin de re-vérifier encore une fois.  ♦ J'admet que je suis cinglée, c'est déjà pas si mal. ♦ Lorsque ma fille est née et qu'on me la mise dans les bras, la première chose que j'ai pensé, c'est : mais que-ce que c'est que cette horreur ? C'est tout rouge et ça cri, c'est moi qui ai engendré ça ? Et puis, on l'a nettoyer et forcément, je l'ai trouver adorable, le plus beau bébé du monde. ♦ J'ai participé à un concours de danse avec mon ex-mari. On a finit dernier, mais on était fou de joie, encore un paris, avec son père cette fois, il pensait qu'on serait pas capable d'avoir la moyenne. ♦ Mon frère est en prison à cause de moi, car il à voulu me protéger. ♦ J'ai triché le jour du baccalauréat, j'avais rien réviser, j'ai voulu me la jouer cool, mais j'ai paniqué, alors j'ai planqué des antisèches un peut partout. Personne n'a jamais rien su, et ils ont tous été surpris de me voir décrocher une mention bien. ♦ Je en adoration devant les bagnoles, si vous voulez me faire plaisir, emmener-moi voir les Monster truck ou une course de F1, ou même des voitures anciennes, je serais aux anges. ♦ Je jure comme un camionneur. C'est plus fort que moi, à croire que j'ai été élever dans une ferme.


Ask me anything

Votre Prénom/Pseudo Checkmate, Vanessa Comment avez-vous connu le forum? Par les fondatrices Scénario ou perso inventé? Personnage inventé Un petit mot? Mon bouledogue s'appelle PQ et alors ?

Code:
<b>jennifer lawrence</b> [color=#cc6666]-♦-[/color] annwen abernathy



Il peut arriver qu'on se sente bien seul. C'est la raison pour laquelle les chiens sont de très bons compagnons de vie, qu'en pensez-vous?
Je ne me suis sentie seule, vraiment seule qu'une seule fois dans ma vie. Les trois semaines les plus longues de mon existence, mais aussi les plus éprouvantes et je sais aujourd'hui qu'avoir un chien à l'époque, ne m'aurait pas aider à affronter tout ça. Évidement, je reconnais que la présence de PQ m'aide énormément. Lorsque j'étais en pleins divorce et que je me sentais sur le point de craquer, il me suffisait de le prendre dans mes bras pour me sentir mieux, quand Isis est née, s'était pareil, je ne voyais pas grand monde parce que je devais m'occuper d'elle et le fait qu'il soit me faisait du bien, c'était comme avoir une vie sociale, mais sans les inconvénients d'une disputes idiote.

Les chiens, ça fait à leur tête. Mais ici, tout le monde en possède un... et vous?
Oui, j'ai un chien. Un bouledogue français, offert par mon ex-mari. Il s'appelle PQ. Ne cherchez pas, c'est lui qui à choisit le prénom, il trouvait ça drôle. Cela dit, ça lui vas bien, puisqu'il adore venir dans la salle de bain, chiper les rouleau de PQ pour jouer avec. Il est mignon comme tout, il aboie pas, je n'ai jamais entendu le son de sa voie, par contre, il est complètement con ! J'ai un jardin, et il y a des arbres fruitier, des pommiers pour être précise. Il bouffe des pommes à tout vas et ça lui colle la diarrhée, sauf qu'il continue ! J'ai beau ramasser les pommes chaque fois que je sort, il arriver toujours à en trouver et à se rendre malade ! Il dort dans les toilettes. Et oui, quand je dis que son prénom lui vas comme un gant !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Nombre de visites chez le véto : 28 Je ressemble à : à la sublimme jennifer lawrence Je crédite : tearsflight pour l'avatar et cosmic dust pour la signature
J'ai présentement : 28 Dans la vie, je suis : infirmière et maman d'une petite fille de deux ans

MessageSujet: Re: Annwen / C'est l'histoire de ma vie.   Sam 9 Mai - 18:07

Wanna talk about me


Il fait beau temps, ce qui est rare dans notre beau pays, alors vous décidez de profiter des trop rares rayons du soleil en vous rendant sur les rives du Lock Ness. La température est fraiche et vous ne tardez pas à avoir le bout du nez tout froid, mais vous vous en moquez, vous êtes tout simplement heureux. Les rayons du soleil vous chatouillent gentiment la nuque lorsque soudain, un jappement se fait entendre. Vous n’avez pas le temps de comprendre ce qui se passe que le Parson Russell terrier arrive vers vous et lève la patte pour faire ses besoins sur vous! Le propriétaire de l’animal ne tarde pas à arriver, essoufflé et confus. « Je suis sincèrement navré, Didier est imprévisible quand il s’y met ! J’espère qu'il n'a pas trop mouillé votre pantalon? » Demande l’homme en grondant le chien qui laisse votre pauvre pied sortir de sa douche improvisée. L’homme n’est autre que le Docteur Douglas Murchadh, vétérinaire de son état, et l‘on vous avait prévenu que son chien était une vraie tornade. « Pour me faire pardonner, je vous invite à siroter le meilleur whisky de la région ! » Propose t-il, d’un ton tellement enjoué et insistant que vous le suivez sans protester. « Vous savez, je n’ai pas toujours habité à Ford Edernad. J’ai hérité de ma grand-mère un charmant cottage au nord de la ville et je suis tombé amoureux de ce lac ! » Explique-t-il sur le ton de la confidence.
------------------------------------------------------------------------------
Vous avez tout de même une préférence pour la bière, une bonne Blonde ; car vous préférée la Blonde ; devant un match de football, il n’y à rien de meilleur au monde. Lorsque l’homme vous parle de son cottage, vous sentez qu’il à envie d’en savoir plus sur vous et bien que le chien, pardon, Didier ; quel drôle de nom pour un chien ! ; ai complètement bousillé vos chaussures, des Christian Lamboutin qui vous ont couté les yeux de la tête, vous vous décidez à le suivre, après tout un bon tord boyau, ça fait du bien par ou ça, et puisqu’il vous l’offre gentiment, autant en profiter. « J’habite la région depuis mes treize ans », expliquez-vous. Votre père est gallois de naissance, mais sa famille habite l’Ecosse depuis son enfance, et s’il n’avait pas rencontré votre mère, une Bretonne venu profiter de ses vacances au bord du Lock Ness, jamais il n’aurait quitté ce beau pays. « C’est une très belle région, j’apprécie particulièrement venir me promener au château ! » indiquez-vous.
------------------------------------------------------------------------------
« Je vois ! » Répond t-il. « Vous savez, moi, je suis un rigolo. J’aime bien faire des blagues, et lier connaissance avec le voisinage. Ma femme disait que j'étais trop curieux et un peu bordélique, paix à son âme. Elle m'a malheureusement quitté l’hiver dernier. » Un sourire triste voile le visage encore séduisant de l’homme.
------------------------------------------------------------------------------
« Je suis désolée pour votre épouse. » dites-vous, compatissante. S’il est bavard, il est aussi curieux, c’est indéniable. Vous-même, vous l’êtes un peu, mais vous êtes aussi une femme volontaire et audacieuse, c’est ce qui vous à sauver dans le passé. Ça et votre frère bien sûr. Vous êtes également entêtée et vous n’avez pas votre langue dans votre poche, vous préférez dire tout haut, ce que tout le monde pense tout bas, on gagne toujours à être honnête, même si parfois, vos paroles peuvent faire plus de mal que de bien. Vous êtes sarcastique et ne connaissez pas le sens du mot tact, vous avez un humour bien à vous et n’avez pas peur de raconter des blagues un peu tendancieuse. Vous n’avez pas peur du ridicule, s’il doit y avoir une personne pour prendre le micro lors d’une soirée scène ouverte, vous êtes la première à le faire. Vous êtes aussi bienveillante, vous n’hésitez pas donner de votre personne pour le bien d’autrui, principalement en ce qui concerne les animaux, car ils savent se montrer reconnaissant, ils ne sont pas comme la race humaine, qui n’attend que le bon moment pour vous remercier par un coup de poignard dans le dos. « Ah ! Et j’oubliais, de l’avis de certains, je suis cinglée, mais je préfère dire que je suis frappadingue, c’est plus gentil ! » Expliquez-vous, dans un souffle.
------------------------------------------------------------------------------
« Vous me plaisez ! Je sens que nous allons bien nous entendre ! » S’exclame Douglas après vous avoir donné une bonne tape dans le dos, manquant vous renverser. Il faut dire que ce cher vétérinaire a une sacrée poigne. « Dites-moi, je suis peut-être trop curieux, mais, vous vivez seul ? » Demande soudain l’homme, un brun nostalgique. Peut être veut-il évoquer son épouse disparue.
------------------------------------------------------------------------------
Aïe ! La question qui tue. En entendant ses mots, votre cœur se serre douloureusement. « Je suis divorcée ! » Dites-vous, sans entrer dans les détails, car vous l’aimez encore et il vous aime encore. Ce n’est pas un problème ? Justement si, c’est même tout le problème. Comment faire le deuil d’une histoire d’amour quand l’amour est encore là, bien présent ? Il a été infidèle. Oh bien sûr, ce n’est arrivé qu’une seule fois, mais vous le connaissez par cœur, quand il sort avec sa bande potes, il n’est pas capable de rester sobre. Et il peut se passer tellement de choses lorsque l’alcool prend le dessus. L’autre problème, c’est que très récemment, vous avez craqué. Il gardait votre fille pour le week-end, vous êtes allez la récupérer, mais rendu chez vous, vous vous êtes aperçue qu’elle avait laissé sa sucette chez son père, vous l’avez donc laisser à la bonne garde de votre propre père et êtes revenu aussitôt chez votre qui … qui sortait de sa douche ! La serviette nouée autour de la taille, le torse nu, les cheveux en pétard et … Et vous rougissez à ce souvenir. Vous vous reprenez bien vite, vos états d’âmes ne regardent pas le Docteur. « J’ai une petite fille de deux ans, Isis ! » Votre joie, votre fierté, le plus beau cadeau qu’il vous a offert. « Et un chien, un bouledogue français qui s’appelle PQ ! » Vous retenez un rire à sa réaction. Tout le monde vous regarde bizarrement à l’évocation du prénom de votre chien.
------------------------------------------------------------------------------
« Et bien! » S’exclame-t-il dans un grand éclat de rire. « Et vos amis ? Vous avez bien des amis dans le coin, n’est-ce pas ? » Demande-t-il ensuite en pressant le pas.
------------------------------------------------------------------------------
« Oui, comme tout le monde ! » Dites-vous. Vous êtes arrivez en Ecosse à l’âge de treize ans, vous n’êtes donc pas une nouvelle résidente de Fort Edernard, alors forcément, vous avez eut le temps de lier quelques connaissances. Vous vous entendez extrêmement bien avec votre ex beau-père, il vous emmène régulièrement voir des matchs de football, il se plaint de sa femme, vous vous plaignez de son fils, vous vous prenez gentiment la tête, parce que vous ne supportez pas la même équipe, mais cela se fait toujours dans la bonne humeur. Il vous fait rire et dit toujours que son taré de fils a perdu gros en vous laissant partir. Il a raison, sans vous vouloir vous vanter, évidement. En France, sur votre île, vous avez gardez contact avec votre amie d’enfance, Tiffany. Vous ne pouvez-vous voir que trois ou quatre fois dans l’année, mais vous vous téléphoner toutes les semaines. « Je dois d’ailleurs la voir le week-end prochain, elle enterre sa vie de jeune fille ! » Vous êtes d’ailleurs ravie et vous avez hâtes d’être à cette soirée, tant que ça ne se termine pas comme les soirées de votre ex, tout vas bien. Il ne manquerait plus que la mariée se réveille sur le toit d’un immeuble à cause d’un très mauvais trip.
------------------------------------------------------------------------------
« Vous avez des amis qui ont l’air formidables ! » Répond-il, toujours en souriant, soit en étant sarcastique ou totalement sincère. Cet homme est décidément un grand bavard. « N’hésitez surtout pas à me dire si je vais trop loin ! » Reprend-il. « Comme je le disais, j’aime bien connaitre le voisinage et mon chien à l’air de vous apprécier. Alors, que faites-vous dans la vie ? »
------------------------------------------------------------------------------
« Je suis infirmière au service des urgences ! » Expliquez-vous. Votre métier vous passionne. Ce n’est pas facile tous les jours, car vous devez parfois travailler de nuit, mais c’est grâce à ce métier que vous avez rencontré votre ex-mari et vous ne regrettez rien, malgré les circonstances. Petite, vous vouliez être mannequin, votre père vous a même inscrite à un casting, mais le type qui vous a reçu à juger que vous étiez trop ronde, ce qui vous a mise dans une colère noire. Vous aimez la bouffe et alors ? Ce n’est pas parce que vous aimez manger qu’il faut tout e suite que l’on vous qualifie de grosse. Vous avez des rondeurs là où il faut et cela n’a jamais gêné personne, au contraire. Vous avez donc laissé tomber cette idée folle et vous vous êtes tourné vers les soins infirmiers, comme votre mère. Vous avez passé un concours d’entrée dans une école d’infirmière, après l’obtention de votre baccalauréat ; cette fois sans tricher ; et après trois années d’études et un an d’internat, vous êtes devenues infirmière.
------------------------------------------------------------------------------
« C’est passionnant ! Tant mieux, les gens ennuyants, ce n’est pas marrant ! » Ajoute-t-il, hilare. « Ah ! Nous y sommes ! » Dit-il en vous entrainant et en prenant place à la terrasse d’un café. Il commande aussitôt deux whiskies. Lorsque la commande arrive, vous constatez bien vite qu’il a raison si vous le portez à vos lèvres, le breuvage étant délicieux et ayant le mérite de vous réchauffer. « Comment voyez-vous votre avenir ? » Demande-t-il alors, en vous regardant.
------------------------------------------------------------------------------
« L’avenir ? Je préfère ne pas y pensé, je préfère vivre l’instant présent ! » Expliquez-vous. Gamine, vous vouliez rencontrer le Prince Charmant, l’épousé, avoir une tonne d’enfants et vivre heureuse jusqu’à la fin des temps. Malheureusement, vous avez du vous faire une raison, votre Prince n’est pas Charmant. Néanmoins, vous caressez l’espoir que tout n’est pas perdu et qu’il reviendra et vous savez comment, en le trompant à votre tour, ainsi, en voyant le mal que ça fait, il comprendra peut être qu’il a mal agit et de plates excuses sont inutiles en de telles circonstances.
------------------------------------------------------------------------------
« Vous avez une vie bien chargée ! Mais il se fait tard, je vais devoir vous laisser. J'étais très heureux de faire votre connaissance. » Termine t-il en se levant, afin de prendre congé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Nombre de visites chez le véto : 266 Je ressemble à : Theo James Je crédite : angel dust (avatar) && Wild Hunger (signature)
J'ai présentement : 31 Dans la vie, je suis : Pompier

MessageSujet: Re: Annwen / C'est l'histoire de ma vie.   Sam 9 Mai - 18:19

Welcome jolie demoiselle et bonne chance pour ta fiche de présentation. Si tu as des questions, n'hésite surtout pas nous harceler yeux coeur 3

_________________
men made madness and the romance of sadness.